Cévennes en lutte


Accueil du site > Solidarités contre la répression > Procès pour refus de fichage ADN à Marseille

Procès pour refus de fichage ADN à Marseille

Daté du jeudi 18 février 2010


Le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), qui compte déjà 1 million d’échantillons d’ ADN, se remplit à une cadence industrielle.
Les flics mettent la pression pour prélever la salive lors des gardes à vue sous n’importe quel prétexte. Les juges se servent de cette soi disant «  preuve scientifique irréfutable » pour condamner à charge dans divers procès.
Ce fichage est un dispositif de plus (caméra, biométrie, génétique, etc...) qui s’inscrit dans une logique globale de gestion, de surveillance et de contrôle de la population.

Refuser ce fichage, c’est refuser qu’ encore une fois l’État crée un nouveau délit pour nous foutre la trouille et nous faire tenir tranquille. C’est refuser d’être réduit à des statistiques et à des marchandises. C’est refuser d’être fiché comme du bétail bon à trimer et à fermer sa gueule.C’est refuser la logique de ce monde de merde.

ORGANISONS NOUS CONTRE LE FLICAGE INCESSANT,
SOYONS NOMBREUX AUX RASSEMBLEMENTS DE SOUTIEN
LORS DES PROCÈS POUR REFUS DE PRÉLÈVEMENT D’ADN
LES 4 MARS À 14H ET 19 MARS À 8H30
AU TGI DE MARSEILLE.
DISCUTONS-EN LE 8 MARS À 18H AU “ SEUL PROBLÈME ” 46 RUE CONSOLAT 13001