Cévennes en lutte


Accueil du site > Luttes contre l’exploitation et la pauvreté > Revenu minimum, colère maximum

Revenu minimum, colère maximum

Daté du samedi 8 mai 2010


Le passage du RMI au RSA nous aura permis, entre autre, de payer notre taxe d’habitation, comme tout le monde ! C’est au compte goutte, dans un but de division, que l’Etat nous fait parvenir l’ordre de paiement de cette taxe. Ce n’est évidemment pas avec nos 4 ou 600 euros que nous allons pouvoir la payer (50 à 500 euros par an suivant les communes et la superficie) !
Ce n’est qu’un énième moyen de nous appauvrir, de nous pousser à accepter n’importe quels boulots ; sans compter les suppressions d’allocations, les retards dans les paiements, les contrôles CAF, les convocations intempestives, l’obligation de signer un contrat d’insertion, d’accepter des boulots pourris ou des formations infantilisantes,...
L’accès aux minimas sociaux devient de plus en plus compliqué quand les radiations deviennent de plus en plus courantes ! Sous prétexte de nous aider, l’Etat cherche à nous contrôler et nous rendre corvéable à merci . Quand il lâche des milliards aux banques, il nous supprime le peu avec lequel nous tentons de survivre .
Trop souvent, nous sommes seul-e-s et impuissant face à ces administrations (CAF, AS, Conseil Général, Pôle-emploi, patrons ....) . Agir collectivement devient indispensable ! Ici ou là, à Paris, Marseille, Montpellier ou plus près de nous au Vigan ... des collectifs se forment pour enrayer la machine .
A Saint Jean du Gard, une réunion est prévue pour discuter de tout ces problèmes et envisager l’organisation d’un collectif : lieu de solidarité, de réflexions autour de notre survie, de nos moyens d’interventions et d’actions, bref, du dépassement de nos conditions de ’’vie’’...

Réunion publique à St Jean du Gard
vendredi 14 mai à 18h30
salle du Mont-Brion

contact : minimasencolere(at)yahoo.fr