Cévennes en lutte


Accueil du site > Solidarités contre la répression > Incendie au centre de rétention administratif de Marseille

Incendie au centre de rétention administratif de Marseille

Daté du lundi 14 mars 2011


Mercredi 9 mars, le Centre de Rétention Administrative (CRA) du Canet à Marseille a brûlé (sauf la partie qui était déjà fermée pour cause de légionellose dans les canalisations). Les retenus ont été transférés à l’hôpital d’où une personne a pu s’évader. Deux personnes ont été libérées et les 49 autres retenus ont ensuite été transférés au CRA de Nîmes.
Jeudi, une dizaine de retenus ont été mis en garde à vue au commissariat de l’Evêché à Marseille, 6 d’entre eux, soupçonnés d’avoir mis le feu, ont été placés samedi en détention préventive à la prison des Baumettes. Les autres ont été retransférés au CRA de Nîmes. L’un d’entre eux, M. Soihili, devait être expulsé samedi depuis l’aéroport de Marseille vers les Comores. Pendant plusieurs heures, une importante mobilisation d’une centaine de personnes a empêché les passagers du vol d’embarquer. Finalement, le commandant de bord a refusé son embarquement et il a été libéré à Nîmes quelques heures plus tard.
Depuis vendredi, approximativement 5 personnes ont été libérées du CRA de Nîmes. Il reste environ 35 retenus marseillais à Nîmes, qui devraient passer devant le Juge des Libertés et de la détention (JLD) à partir de ce lundi 14 mars. Selon nos sources, deux d’entre eux devraient passer devant le juge à 9h30 lundi matin et d’autres peut être à 14h.
Pour l’instant il n’y a plus de CRA à Marseille, ce qui veut dire que le nombre d’arrestations de sans papiers va nettement baisser. Mettre le feu aux CRA, c’est le moyen le plus efficace de les faire fermer. En empêchant les expulsions des retenus de Nîmes, en organisant la solidarité aux inculpés du CRA du canet, affirmons de l’extérieur notre soutien à cette révolte de l’intérieur !

Contact : sanspapiernifrontiere-at-yahoo.fr