Cévennes en lutte


Accueil du site > Solidarités contre la répression > Communiqué des retenus du centre de rétention de Marseille

Communiqué des retenus du centre de rétention de Marseille

Daté du lundi 14 mars 2011


Ce qui suit nous a été transmis par écrit depuis le centre de rétention de Nîmes

« Lundi 14 mars 2011
Au nom de tous les retenus du centre de rétention de Marseille

Madame, Monsieur,
voilà, le mercredi 9 mars vers les coups de 16h, un incendie s’est déclenché au centre de rétention de Marseille. On s’est trouvé prisonniers par le feu et beaucoup plus par la fumée très toxique. Les flics ont ouvert la porte d’entrée et ont pris rapidement deux ou trois détenus. Les pompiers sont venus 20 min après. Une partie des détenus a failli mourir par la fumée qui est très toxique. Grace à Dieu, on a été sauvés de justesse. On a été conduit par les flics et les pompiers dans une salle pour les soins, malheureusement. On a été soigné rapidement, légèrement, ce qui est normal aux yeux de l’Etat français parce qu’on est sans papiers. Aucun droit. On a passé toute une soirée dans une cour, à l’air, jusqu’à 23h, et puis on a été conduits dans une petite salle de 12m2. On était 36 personnes. Entre 23h30 et minuit, ils nous ont conduits au centre de rétention de Nîmes.
Pire que des animaux, on est restés dans une salle jusqu’au petit matin. Beaucoup d’entre nous étaient malades. Ils avaient des brûlures aux poumons et à la gorge. Il y en a qui sont encore malades. Jusqu’à aujourd’hui on n’a pas reçu nos affaires, il nous manque plein de choses, les lunettes de soleil et l’argent qui restaient dans nos poches. »